LAM-SA 2007 : Essai de phase 3, randomisé évaluant l’apport de la lomustine associée à un traitement par idarubicine et cytarabine, et la faisabilité d’une allogreffe, chez des patients âgés ayant une...

Update Il y a 8 mois
Reference: RECF0955

LAM-SA 2007 : Essai de phase 3, randomisé évaluant l’apport de la lomustine associée à un traitement par idarubicine et cytarabine, et la faisabilité d’une allogreffe, chez des patients âgés ayant une leucémie aiguë myéloïde. [Informations issues du site clinicaltrials.gov et traduites par l'INCa] [essai clos aux inclusions]

Woman and Man | 60 years and more

Extract

L’objectif de cet essai est d’évaluer l’apport de la lomustine à un traitement par idarubicine et cytarabine, chez des patients âgés ayant une leucémie aiguë myéloïde et d’évaluer la faisabilité d’une allogreffe chez des patients âgés de 60 à 65 ans. Les patients seront répartis de façon aléatoire en deux groupes de traitement. Les patients du premier groupe recevront un traitement d’induction comprenant de l’idarubicine en perfusion une fois par jour pendant cinq jours, de la cytarabine en perfusion continue sur sept jours et des comprimés de lomustine (CCNU) le premier jour. Les patients répondeurs au traitement, recevront un traitement de consolidation débutant quatre à six semaines après le traitement d’induction et qui comprendra de l’idarubicine en perfusion une fois par jour pendant trois jours, des injections deux fois par jour de cytarabine pendant cinq jours et des comprimés de lomustine le premier jour. Un mois après, les patients recevront un traitement de réinduction identique au traitement de consolidation, l’idarubicine, étant administrée que le premier jour. Ce traitement sera répété tous les mois, jusqu’à six cures. Un mois après la dernière cure de consolidation, les patients recevront un traitement d’entretien alternant des comprimés de mercaptopurine pendant quinze jours et des comprimés de méthotrexate, deux fois par semaine, pendant quinze jours. Ce traitement sera répété tous les mois, jusqu’à six cures. Les patients âgés de 60 à 65 ans ayant un donneur compatible recevront une allogreffe, soit après la cure de consolidation, soit après la première cure de réinduction. La greffe sera précédée d’un traitement dit de « conditionnement réduit » comprenant de la fludarabine en perfusion, une fois par jour pendant cinq jours et une irradiation du corps entier, le jour de la greffe.


Scientific Abstract

Il s’agit d’un essai de phase 3, randomisé et multicentrique. Les patients sont randomisés en 2 bras de traitement : - Bras A : les patients reçoivent un traitement d’induction comprenant de l’idarubicine en IV de J1 à J5, de la cytarabine en IV continue entre J1 et J7 et de la lomustine PO à J1. Les patients en rémission complète entre J30 et J45, reçoivent un traitement de consolidation comprenant de l’idarubicine en IV de J1 à J3, de la cytarabine en SC, 2 fois par jour entre J1 et J5 et de la lomustine PO à J1. Les patients reçoivent ensuite, un traitement de réinduction, débutant à J30 du traitement de consolidation et comprenant de l’idarubicine en IV à J1, de la cytarabine en SC, 2 fois par jour entre J1 et J5 et de la lomustine PO à J1. Ce traitement en répété tous les 30 jours, jusqu’à 6 cures. Les patients reçoivent ensuite un traitement d’entretien débutant 1 mois après la dernière cure de réinduction et comprenant de la mercaptopurine PO, de J1 à J15 et du méthotrexate PO, 2 fois par semaine entre J15 et J30. Ce traitement est répété tous les 30 jours, jusqu’à 6 cures. Les patients entre 60 et 65 ans, ayant un donneur compatible, reçoivent une allogreffe, soit après la cure de consolidation, soit après la 1ère cure de réinduction. La greffe est précédée d’un traitement de conditionnement réduit comprenant de la fludarabine en IV de J1 à J3, une irradiation du corps total, suivie de la greffe à J5. - Bras B : les patients reçoivent les mêmes traitements que dans le bras A, mais ne reçoivent pas de lomustine.;


Primary objective

Comparer la survie globale.;


Secondary objective

Comparer le taux de rémission complète. Comparer la survie sans évènement. Comparer les facteurs pronostiques. Comparer la qualité de vie. Évaluer la tolérance. Évaluer la faisabilité d’un greffe allogénique avec conditionnement réduit, entre 60 et 65 ans.


Inclusion criteria

  • Age ≥ 60 ans.
  • Leucémie aiguë myéloïde (LAM) de novo et sans caractéristique cytogénétique défavorable.
  • Indice de performance et score de Sorror ≤ 2 (OMS).
  • Espérance de vie ≥ 1 mois.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Leucémie aiguë promyélocytaire.
  • Transformation blastique d’un syndrome myéloprolifératif ou myélodysplasique.
  • Localisation extra-médullaire isolée.
  • Sérologie VIH positive.
  • Suivi clinique impossible pour des raisons psychologiques, familiales, sociales ou géographiques.