Étude CINC280A2201 : étude de phase 2, évaluant l’efficacité et la tolérance du capmatinib (INC280), un inhibiteur de cMET, chez des patients ayant un cancer du poumon non à petites cellules avancé ou...

Update Il y a 7 mois
Reference: RECF2911

Étude CINC280A2201 : étude de phase 2, évaluant l’efficacité et la tolérance du capmatinib (INC280), un inhibiteur de cMET, chez des patients ayant un cancer du poumon non à petites cellules avancé ou métastatique EGFR non muté.

Woman and Man | 18 years and more

Extract

Le cancer du poumon non à petites cellules est le type de cancer du poumon le plus fréquent, qui représente 85-90% de l’ensemble des cancers du poumon. Environ 90% des patients de cancer du poumon non à petites cellules ont un EGFR de type sauvage. Ces patients sont moins sensibles aux traitements par des inhibiteurs d’EGFR. L’activation du gène cMET promeut la prolifération, la survie, la motilité et l’invasion cellulaire, favorisant la croissance tumorale. Le capmatinib (INC280) est un inhibiteur de c-MET qui a montré une capacité à réduire la migration et l’adhésion des cellules tumorales, ce qui va limiter la formation de métastases. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité du capmatinib (INC280) chez des patients ayant un cancer du poumon non à petites cellules avec l’EGFR de type sauvage. Les patients seront répartis en 5 groupes selon l’état du gène cMET : Groupe 1 : patients ayant un nombre de copies de cMET ≥ 6. Groupe 2 : patients ayant un nombre de copies de cMET ≥ 4 et 6. Groupe 3 : patients ayant un nombre de copies de cMET 4. Groupe 4 : patients ayant des mutations de cMET. Groupe 5 : patients ayant une déregulation de cMET et non traités antérieurement par du capmatinib (INC280). Les patients des groupes 1-4 recevront du capmatinib (INC280) par voie orale deux fois par jour. Les patients du groupe 5 recevront du capmatinib (INC280) par voie orale une fois par jour. Les patients seront suivis pendant au moins 18 semaines.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 2 non-randomisée, en groupes parallèles et multicentrique. Les patients sont répartis en 5 cohortes selon l’état du gène cMET : Cohorte 1 : patients ayant un nombre de copies de cMET ≥ 6. Cohorte 2 : patients ayant un nombre de copies de cMET ≥ 4 et <6. Cohorte 3 : patients ayant un nombre de copies de cMET < 4. Cohorte 4 : patients ayant des mutations de cMET. Cohorte 5 : patients ayant une déregulation de cMET et non traités antérieurement par du capmatinib (INC280). Les patients des cohortes 1-4 reçoivent du capmatinib (INC280) PO 2 fois par jour. Les patients de la cohorte 5 reçoivent du capmatinib (INC280) PO 1 fois par jour. Les patients sont suivis pendant au moins 18 semaines.;


Primary objective

Évaluer le taux de réponse globale selon l’avis du comité d’évaluation indépendant BIRC.;


Secondary objective

Évaluer la durée de la réponse selon l’avis du comité d’évaluation indépendant BIRC. Évaluer le taux de réponse globale selon l’avis de l’investigateur. Évaluer la durée de la réponse selon l’avis de l’investigateur. Évaluer le délai jusqu’à la réponse. Évaluer le taux de contrôle de la maladie. Évaluer la survie sans progression. Évaluer la survie globale. Évaluer le nombre de patients ayant des événements indésirables et des événements indésirables graves et des changements des signes vitaux, des résultats de laboratoire (hématologie, chimie du sang et analyse d’urine) et à l’ECG. Déterminer la concentration maximale plasmatique, la concentration minimale plasmatique et le profil de concentration-temps plasmatique du capmatinib (INC280).


Inclusion criteria

  • Age ≥ 18 ans.
  • Cancer du poumon non à petites cellules au stade IIIB ou IV.
  • Diagnostic confirmé par histologie ou cytologie d’un cancer de poumon non à petites cellules ayant l’EGFR de type sauvage et négatif pour un réarrangement d’ALK. État de cMET selon la cohorte : cohorte 1 : patients prétraités avec un nombre de copies de cMET ≥ 6, cohorte 2 : patients prétraités avec un nombre de copies de cMET ≥ 4 et
  • Pour les cohortes 1-4, échec de traitement par une ou deux lignes de thérapie systémique pour une maladie avancée ou métastatique.
  • Pour la cohorte 5, absence de thérapie systémique antérieure pour une maladie avancée ou métastatique.
  • Au moins une lésion mesurable selon les critères RECIST 1.1.
  • Récupération de toute toxicité reliée aux thérapies anticancéreuses antérieures de grade ≤ 1 (CTCAE v 4.03). Les patients ayant tout grade d’alopécie sont autorisés à participer à l’étude.
  • Fonction organique adéquate.
  • Indice de la performance ≤ 1 (OMS).
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant toute la durée de l’étude.
  • Consentement éclairé écrit.

Non-Inclusion Criteria

  • Mutations d’EGFR qui prédisent la sensibilité à une thérapie anti EGFR y compris mais non limitées aux déletions de l’éxon 19 et les mutations de l’éxon 21.
  • Positif pour des réarrangements d’ALK.
  • Trouble fonctionnel gastrointestinal ou maladie gastrointestinale qui peut altérer significativement l’absorption du capmatinib (INC280).
  • Maladie cardiaque non contrôlée cliniquement significative.
  • Traitement antérieur par du crizotinib ou tout autre inhibiteur de cMET ou de HGF.
  • Traitement concomitant qui ne peut pas être arrêté au moins une semaine avant le début du traitement à l’étude ni pendant la durée de l’étude par des inhibiteurs modérés et forts du CYP3A4 ou des inducteurs forts du CYP3A4.
  • Traitement concomitant avec un anticonvulsivant inducteur d’enzymes.
  • Pour les cohortes 1-4 : traitement antérieur par des médicaments anticancéreux ou expérimentaux dans les 4 semaines ou ≤ 5 demi-vies (lequel soit le plus long) avant le début du traitement à l’étude.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.