Étude CineDoxo : étude pilote de phase 4 évaluant la cinétique de la distribution de l'émulsion par chimioembolisation transartérielle conventionnelle à la doxorubicine-lipiodol (c-TACE) dans le micro...

Update Il y a 7 mois
Reference: RECF3767

Étude CineDoxo : étude pilote de phase 4 évaluant la cinétique de la distribution de l'émulsion par chimioembolisation transartérielle conventionnelle à la doxorubicine-lipiodol (c-TACE) dans le micro-environnement tumoral.

Woman and Man | 18 years and more

Extract

Le carcinome hépatocellulaire est le cancer "primitif" du foie le plus courant. C’est la 5ème cause de cancer dans le monde.il se développe à partir des cellules du foie. il survient dans la grande majorité des cas sur un foie qui est déjà endommagé par une maladie chronique et présente une cirrhose, notamment une hépatite b, hépatite c et une intoxication alcoolique. le traitement de référence cancer du foie peut être la chirurgie par l’ablation d’une partie du foie ou la greffe d'un nouveau foie et la chimioembolisation. On a recours à la chimioembolisation transartérielle pour réduire la taille des tumeurs du foie et maîtriser celles-ci. Ce traitement consiste à bloquer l’apport en sang de la tumeur hépatique et à administrer de la chimiothérapie directement dans la tumeur. L’embolisation ou obstruction temporaire permet d’augmenter l'efficacité du produit. La doxorubicine est un antibiotique qui bloque la synthèse de l’ADN. La doxorubicine est associée à un produit graisseux et hydrophobe. La doxorubicine peut être reconstituée en solution aqueuse saline ou en produit de contraste iodé. L’objectif de cette étude est d’évaluer la cinétique de la distribution de l'émulsion par chimioembolisation transartérielle conventionnelle à la doxorubicine-lipiodol dans le micro-environnement tumoral. Les patients seront répartis de façon aléatoire en 2 groupes. Les patients du 1er groupe recevront une chimioembolisation transartérielle conventionnelle à la doxorubicine-lipiodol reconstituée en produit de contraste iodé iso-osmolaire. Le traitement sera répété en l’absence de progression de la maladie ou d’intolérance au traitement. Les patients du 2ème groupe recevront une chimioembolisation transartérielle conventionnelle à la doxorubicine-lipiodol reconstituée en une solution aqueuse saline normale. Le traitement sera répété en l’absence de progression de la maladie ou d’intolérance au traitement. Les patients seront suivis pendant une durée maximale de 1 an.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 4, randomisée, en groupes parallèles et multicentrique. Les patients sont randomisés en 2 bras : - Bras A : les patients reçoivent une chimioembolisation transartérielle conventionnelle à la doxorubicine-lipiodol reconstituée en produit de contraste iodé iso-osmolaire. Le traitement est répété en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités. - Bras B : les patients reçoivent une chimioembolisation transartérielle conventionnelle à la doxorubicine-lipiodol reconstituée en une solution aqueuse saline normale. Le traitement est répété en l’absence de progression de la maladie ou de toxicités. Les patients sont suivis pendant une durée maximale de 1 an.;


Primary objective

Évaluer par une analyse histologique la cinétique de la doxorubicine par la quantification de doxorubicine dans le compartiment tumoral jusqu’à 1 mn après une chimioembolisation transartérielle conventionnelle complète à la doxorubicine.;


Secondary objective

Évaluer in vivo la cinétique de distribution de la doxorubicine dans le tissu tumoral par endomicroscopie confocale au laser, en fonction du solvant utilisé pour la reconstitution du médicament jusqu’à 1 mn après une chimioembolisation transartérielle conventionnelle complète à la doxorubicine.


Inclusion criteria

  • Âge ≥ 18 ans.
  • Carcinome hépatocellulaire de stade A ou B selon la classification de Child-Pugh et de stade B selon la classification BCLC.
  • Eligible à la chimioembolisation.
  • Non éligible à la chirurgie.
  • Fonction de coagulation : INR ≤ 1,5 x LNS.
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins pendant 6 mois après la fin du traitement à l’étude.
  • Test de grossesse urinaire ou sérique négatif avant le début du traitement de l’étude.
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Eligible à une greffe du foie.
  • Tumeur sous-capsulaire ou exophytique empêchant l'accès percutané direct par le tissu hépatique sain.
  • Métastases extra-hépatiques.
  • Hyperthyroïdie.
  • Thrombose veineuse porte complète ou inversion du flux.
  • Contre-indications à la chimioembolisation transartérielle conventionnelle, à l'angiographie, à l'endomicroscopie confocale au laser ou à la biopsie du foie.
  • Contre-indication à l'utilisation de fluorescéine, ariblastine, lipiodol, visipaque, gelita spon, avitene.
  • Contre-indication à l'utilisation de fluorescéine, ariblastine, lipiodol, visipaque, gelita spon, avitene.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.