Étude MELRIV 1 : étude de phase 1 évaluant l’efficacité de l’utilisation d’un radiopharmaceutique le [I^131]ICF01012 en radiothérapie interne vectorisée chez les patients ayant un mélanome métastatiqu...

Update Il y a 7 mois
Reference: RECF3754

Étude MELRIV 1 : étude de phase 1 évaluant l’efficacité de l’utilisation d’un radiopharmaceutique le [I^131]ICF01012 en radiothérapie interne vectorisée chez les patients ayant un mélanome métastatique.

Woman and Man | 18 years and more

Extract

Le mélanome est le plus agressif des cancers de la peau. On estime que, chaque année, plus de 232 000 cas de mélanome cutané sont diagnostiqués dans le monde et plus de 55 000 décès y sont liés. En général, le mélanome est détecté à un stade précoce et l’exérèse chirurgicale est alors curative dans la plupart des cas. La prise en charge des patients présentant un mélanome non résécable ou métastatique est plus compliquée, bien que de récentes avancées aient considérablement amélioré l’issue clinique chez ces patients. Le choix du traitement repose sur l’évolution de la maladie, la présence ou non de symptômes, les antécédents médicaux, les comorbidités ou d’autres facteurs comme les préférences du patient. A ce jour, les options thérapeutiques sont très limitées pour les patients dont la tumeur ne répond pas au traitement ou progresse sous traitement. L’ICF01012 est une benzamide marquée à l’iode 131 qui permet, avec de hautes sensibilités et spécificités, la visualisation des métastases pigmentées de mélanome. Elle a démontré son efficacité anti-tumorale contre le mélanome dans les études précliniques. L’objectif de cette étude est d’évaluer l’efficacité de l’utilisation d’un radiopharmaceutique le [I^131]ICF01012 en radiothérapie interne vectorisée chez les patients ayant un mélanome métastatique. L’étude comprendra 2 parties. Lors de la 1re partie, les patients recevront une dose diagnostique du [I^131]ICF01012 pour la réalisation d’une imagerie diagnostique. Lors de la 2e partie, les patients présentant une fixation du [I^131]ICF01012 sur au moins une des lésions métastatiques à l’étape 1 seront inclus dans l’étape 2 et recevront le [I^131]ICF01012 au 7e jour. La dose d’[^131 I]ICF01012 sera régulièrement augmentée par groupe de patients. Les patients seront revus régulièrement pendant 3 mois pour des examens biologiques et biochimiques. Les patients seront suivis pendant une durée maximale de 3 mois, ou 35 jours pour les ceux ne participant pas à la 2e partie.


Scientific Abstract

Il s’agit d’une étude de phase 1, séquentielle, à un seul bras et multicentrique. L’étude se déroule en 2 phases : - Phase 1 (sélection) : les patients reçoivent une dose diagnostique du [I^131]ICF01012 à J0 pour la réalisation d’une imagerie diagnostique. - Phase 2 (thérapeutique) : les patients présentant une fixation du [I^131]ICF01012 sur au moins une des lésions métastatiques à l’étape 1 sont inclus dans la phase 2 et recevront du [^131 I]ICF01012 à J7 selon un schéma d’escalade de dose. Les patients sont revus à J8, J9, J11, J12, J14, J21, J35, J49 et J91 pour des examens biologiques et biochimiques. Les patients sont suivis pendant une durée maximale de 3 mois, ou 35 jours pour les patients ne participant pas à l’étape 2.;


Primary objective

Déterminer la dose recommandée du [I^131]ICF01012 à administrer pour le traitement de patients présentant des métastases pigmentées de mélanome (fixant le [I^131]ICF01012).;


Secondary objective

Déterminer, lors de la phase de sélection, la sensibilité et la spécificité par patients et par lésions d’[^131 I]ICF01012. Évaluer la tolérance du [I^131]ICF01012. Évaluer la pharmacocinétique du [I^131]ICF01012 incluant l’étude de la biodistribution et d’excrétion. Évaluer la réponse thérapeutique du [I^131]ICF01012. Évaluer la corrélation entre réponse thérapeutique, la dose injectée et la fixation de la métastase. Évaluer la dosimétrie personnalisée pour l’administration du [I^131]ICF01012. Évaluer la variabilité interindividuelle de la dose calculée par dosimétrie personnalisée. Comparer la dose maximale tolérée avec la dose calculée par dosimétrie personnalisée. Comparer la biodistribution (dont la fixation des lésions) de la dose diagnostique et de la dose thérapeutique


Inclusion criteria

  • Âge ≥ 18 ans.
  • Diagnostic initial histologique de mélanome pigmenté ou de statut inconnu ou de mélanome choroïdien, métastatique et en échec des traitements recommandés par l’HAS.
  • Au moins une lésion mesurable radiographiquement par tomodensitométrie ou imagerie par résonance magnétique selon les critères RECIST v1.1 et d’au moins une lésion mesurable et/ou évaluable en 18FDG-TEP selon les critères PERCIST.
  • Indice de performance ≤ 2 (OMS).
  • Espérance de vie ≥ 3 mois.
  • Fonction hématologique : polynucléaires neutrophiles ≥ 1,5 x 109/L, plaquettes ≥ 100 x 109/L et hémoglobine ≥ 9 g/dL.
  • Fonction de coagulation : taux de prothrombine 80%.
  • Fonction hépatique : transaminases ≤ 3 x LNS (≤ 5 x LNS si métastases hépatiques).
  • Fonction cardiaque : fraction d’éjection ventriculaire gauche > 40%.
  • Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 60 mL/min ou ≤ 1,5 x LNS.
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins pendant 6 mois après la fin du traitement à l’étude.
  • Test de grossesse urinaire ou sérique négatif dans les 24 heures précédant le début du traitement à l’étude.
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.

Non-Inclusion Criteria

  • Phototype 4.
  • Métastases cérébrales symptomatiques.
  • Suspicion d’envahissement de plus de 25 % de la moelle osseuse sur l’imagerie 18F-FDG TEP-TDM.
  • Diabète non contrôlé.
  • Co-morbidité ou pathologie sévère laissée à l’appréciation de l’investigateur.
  • Autre cancer connu évolutif depuis les 5 dernières années.
  • Traitement antérieur par chimiothérapie, radiothérapie, immunothérapie et thérapie ciblée dans les 4 semaines précédentes la première injection du [I^131]ICF01012.
  • Irradiation antérieure de plus de 25 % de la moelle osseuse.
  • Radiothérapie externe sur des organes ou des cibles à la dose maximale selon les recommandations actuellement en vigueur.
  • Hypersensibilité à la substance active ou à tout excipient des produits expérimentaux. Antécédents d’allergie ou d’hypersensibilité aux composants du traitement à l’étude.
  • Toute condition médicale, psychiatrique ou anomalie de laboratoire pouvant empêcher le patient de se conformer aux contraintes du protocole.
  • Patient privé de liberté, sous tutelle ou curatelle.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.