organs: Tout Cancer
MedImmune LLC Update Il y a 3 ans

Étude D6020C00001 : étude de phase 1-2 randomisée visant à comparer la sécurité d’emploi et l’efficacité du MEDI0680 associé au durvalumab avec le nivolumab en monothérapie chez des patients ayant des tumeurs malignes avancées sélectionnées. [essai clos aux inclusions] Certaines cellules cancéreuses ont la capacité d’échapper aux défenses immunitaires qui protègent l’organisme. Les immunothérapies constituent un développement majeur dans la lutte contre le cancer, car elles sont capables de stimuler et de mobiliser le système immunitaire du patient contre le cancer. Le MEDI0680 est un anticorps monoclonal humain qui cible PD-1 et qui a montré une activité antinéoplasique prometteuse. Le durvalumab (MEDI4736) est un anticorps monoclonal humain qui cible l’interaction entre PD-1 et PD-L1. Cet anticorps est capable de restaurer la fonction cytotoxique des cellules T qui est altérée dans de nombreux cancers. Ces lymphocytes T activés sont de nouveau capables de reconnaître et détruire les cellules cancéreuses. Cette immunothérapie peut être combinée avec d’autres molécules inhibitrices spécifiques pour avoir un effet antitumoral synergique. L’objectif de cette étude est de comparer la sécurité d’emploi et l’efficacité du MEDI0680 associé au durvalumab avec le nivolumab en monothérapie chez des patients ayant des tumeurs malignes avancées sélectionnées. Les patients seront répartis de façon aléatoire en 2 groupes. Les patients du 1er groupe recevront du MEDI0680 selon une schéma d’escalade de dose, toutes les 2 semaines associé au durvalumab, administré également selon un schéma d’escalade de dose, toutes les 2 semaines. Les doses de MEDI0680 et de durvalumab seront progressivement augmentée par groupe de patients afin de déterminer la mieux la mieux adpatée à administrer. Les patients du 2ème groupe recevront du nivolumab en monothérapie. Les patients seront suivis pendant 1 an.

Essai clos aux inclusions
Essai clos aux inclusions

PEPs douleur : Essai visant à mettre en place et à évaluer un programme d’éducation thérapeutique appliqué à la prise en charge de la douleur, chez des patients ayant un cancer. [essai clos aux inclusions] L’objectif de cet essai est de mettre en place et d’évaluer un programme éducatif de prise en charge de la douleur, chez des patients ayant un cancer. Les patients seront répartis de façon aléatoire entre 2 groupes, pour le type de prise en charge de la douleur. Les patients du 1er groupe participeront au programme d’éducation thérapeutique «Faire face à la douleur». Dans ce cadre, ils participeront à 5 séances collectives de 2h animées par 2 éducateurs soignants formés à l’éducation thérapeutique. Les 4 premières séances seront espacées d’1 semaine, les 4ème et 5ème séances de 2 semaines. Les séances se dérouleront sous forme d’atelier participatif, par groupes de 10 patients. Les patients du 2ème groupe bénéficieront d’une prise en charge conventionnelle de la douleur. Par ailleurs, il leur sera remis une brochure d’information sur la douleur du patient ayant un cancer. A l’issue de l’étude, les patients du 2ème groupe pourront demander à assister à une séance d’information de 2h sur le programme «Faire face à la douleur». En cas de besoin, les patients des 2 groupes pourront bénéficier des conseils de l’unité d’évaluation et de traitement de la douleur du centre de soin, que ce soit à leur propre initiative ou bien à celle de leur médecin référent. Afin de suivre l’évolution de l’intensité de la douleur pendant les 7 semaines de l’essai, un «carnet d’autoévaluation» sera remis à tous les participants. Une assistante de recherche clinique communiquera 3 fois par téléphone avec les patients, afin de leur apporter un soutien pour la rédaction du carnet.

Essai clos aux inclusions